Comment gérer l’augmentation du coût de l’énergie ?

Des coûts qui impactent

calculatrice avec billets de 50 euros

Vous avez eu une surprise désagréable au moment de découvrir le montant de votre dernière facture énergétique ? L’augmentation des coûts de l’électricité et du gaz reste une réalité pour tous et ces montants peuvent rapidement peser sur notre budget quotidien. La question de la gestion de cette hausse des prix se pose donc pour de nombreux foyers belges. Heureusement des solutions existent : cet article vous propose de découvrir quelques conseils afin de réaliser des économies sur votre consommation énergétique. Des bons gestes à adopter aux équipements à acquérir, vous trouverez des astuces à votre portée pour réduire les coûts.

 

Que pouvez-vous faire ?

En Flandre, en Wallonie et à Bruxelles, le prix de l’électricité s’est vu grimper de 27 % en moyenne entre juillet 2021 et décembre 2021. Pour réduire au maximum ces coûts, il convient d’entreprendre quelques changements au niveau de vos habitudes de consommation.
 

De nouvelles habitudes à adopter

Nombreuses sont les personnes à laisser leurs appareils branchés. Chargeurs, ordinateurs, télévisions… lorsqu’ils ne sont pas utilisés, ces dispositifs consomment de l’énergie, même en mode veille. C’est pourquoi il importe de les débrancher après chaque utilisation ou d’éteindre directement le bouton d’alimentation du bloc multiprise. Préférez d’ailleurs ce dernier si plusieurs branchements sont à faire (comme c’est le cas avec la télévision, le décodeur, la console, etc.), ce qui vous permettra de tout éteindre d’un seul geste.

Si votre réfrigérateur ou votre surgélateur est situé à côté de votre four ou de votre cuisinière, pensez immédiatement à lui attribuer un nouvel emplacement. En effet, placé à proximité d’une source de chaleur, ce type d’appareil consommera beaucoup plus qu’habituellement dans le but de maintenir une certaine température. En plus de ce point, pensez à dégivrer régulièrement votre congélateur puisque le givre augmente considérablement la consommation en énergie.

Toujours côté cuisine, saviez-vous qu’une casserole sans couvercle consommait plus d’énergie qu’un faitout couvert ? De ce fait, avant de faire bouillir l’eau pour vos pâtes, posez directement un couvercle sur votre casserole. Au niveau de votre four, préférez la chaleur tournante qui est plus économe en énergie que le mode de cuisson par le bas ou par le haut.

Si la machine à laver s’avère indispensable pour garder son linge propre, ce n’est pas tout à fait le cas du sèche-linge. Bien que pratique, cet appareil est très énergivore. C’est la raison pour laquelle il faut le mettre en route seulement quand c’est nécessaire et si c’est possible, préférez faire sécher votre linge à l’air libre en le suspendant directement sur des fils dans votre jardin ou dans votre cave. Pour votre machine à laver comme pour votre lave-vaisselle, utilisez les programmes « éco » qui vous permettront de lancer des cycles beaucoup plus courts.

Laisser entrer le plus possible de lumière naturelle au sein des pièces est le meilleur moyen d’éviter d’avoir recours à un éclairage artificiel. Choisissez des ampoules basse consommation et pensez toujours à éteindre la lumière lorsque vous quittez une pièce. Sachez que les couleurs des murs et plafonds jouent un rôle important dans le rendu final : en optant pour des teintes claires, vous aurez l’impression de profiter davantage de luminosité dans votre pièce. Enfin, si vous envisagez des travaux de rénovation, il peut être intéressant de faire construire une verrière de toit. Il s’agit d’un véritable puits de lumière naturelle qui vous fera bénéficier de ses nombreux atouts.

Enfin, évitez au maximum l’utilisation de radiateurs fonctionnant à l’électricité puisqu’ils consomment énormément. Cette solution convient plus particulièrement comme système d’appoint dans une salle de bain, par exemple. Tournez-vous vers des systèmes de chauffage fonctionnant au gaz, au mazout ou encore grâce au bois.

 

Davantage de gestes à entreprendre

Prenez le temps de comparer les différents fournisseurs d’électricité existants de manière à vous renseigner sur les tarifs pratiqués. Vous pourrez ainsi choisir le prestataire proposant un prix fixe bas.

N’hésitez pas à effectuer régulièrement un relevé de compteur. Ces données récoltées vous permettront de réaliser des comparaisons entre deux périodes précises et de relever une quelconque hausse de votre consommation d’électricité. Si vous remarquez une hausse inhabituelle alors que vous n’avez appliqué aucun changement au niveau de vos habitudes de consommation, discutez-en directement avec votre électricien qui pourra aisément trouver la source du problème, s’il y en a un.

 

Le compteur bihoraire

Vous n’en avez jamais entendu parler ? Ce compteur propose des tarifs avantageux si l’électricité est consommée durant les heures creuses (généralement de 22 à 7 heures). Ces dernières peuvent varier selon la région où vous êtes domicilié, il faudra donc vous renseigner auprès de votre gestionnaire de réseau. Si ce dispositif est installé au sein de votre habitation, préférez investir dans des appareils proposant le démarrage en fin différé (lave-vaisselle, machine à laver, sèche-linge...). Cette option permettra à l’appareil de fonctionner automatiquement à l’heure indiquée, même si vous êtes déjà couché.

Afin d’en savoir davantage sur ce dispositif, n’hésitez pas à prendre contact avec un électricien qui pourra répondre à toutes vos questions. Ce professionnel se chargera également de son installation.

 

L’étiquette-énergie des appareils électroménagers

Lors de l’achat d’un lave-vaisselle, d’une machine à laver ou encore d’un réfrigérateur, vous avez sans doute remarqué la présence d’une étiquette apposée directement sur l’appareil. Cette petite fiche indique les performances énergétiques du dispositif via différentes couleurs associées à une lettre (de A++ à G). D’autres caractéristiques y sont également présentes comme le bruit (indiqué en décibels) ou l’efficacité de l’appareil.

Prêtez donc attention à la classe énergétique et privilégiez les dispositifs faisant partie des catégories A++, A+ ou A. Ils sont certes plus onéreux à l’achat, mais sont rentables à terme puisqu’ils sont plus économes que d’autres appareils situés dans les catégories D ou E, par exemple.

En plus de tenir compte de la classe énergétique du produit, essayez d’opter pour un modèle adapté aux besoins de votre foyer. Il n’est pas intéressant et encore moins utile de posséder un appareil trop grand qui serait exploité à moitié. En effet, gardez en tête qu’un dispositif volumineux entraîne une consommation énergétique plus importante.

Renseignements utiles

Dans un contexte où la sensibilisation à l'impact environnemental et à l'augmentation des prix de l'énergie est croissante, choisir un fournisseur d'électricité adéquat est devenu essentiel. Face aux nombreuses options disponibles, prendre une décision peut s'avérer complexe. Notre guide pratique vous oriente pour sélectionner le fournisseur d'électricité optimal en fonction de vos besoins.

Pour vous aider à mieux gérer cette hausse du coût de l'énergie, il peut être intéressant de vous pencher sur la consommation de vos appareils électriques. Vous pourrez ainsi adopter de nouvelles habitudes si vous avez des électroménagers qui consomment particulièrement beaucoup d'électricité et vous tourner vers des modèles moins énergivores.

Nous vous apprenons à lire et comprendre votre facture d'électricité. Vous pourrez ainsi repérer les potentielles économies et mettre en place des habitudes plus économes.